Le Climatisation Cloutier passe dans le carré d'as

Par -mardi 26 Fév 2019

L’attente est enfin terminée, diront les partisans, partenaires et gens de l’organisation du Climatisation Cloutier du Cap-de-la-Madeleine. Après un passage à vide de neuf ans (!) sans avoir réussi à traverser la première ronde des séries éliminatoires, vos favoris se sont enfin débarrassés de cette étiquette qui leur collait à la peau, en disposant des Maroons 2.0 de Waterloo en quatre rencontres. Des Maroons qui n’auront pas donné la vie facile aux hommes d’Éric Haley, et ce, tout au long de cette série. La rencontre de samedi soir au domicile des hommes de Miguel Fortin n’a pas fait exception, alors que nos guerriers ont dû trimer dur. Une victoire de 6 à 3, qui permet aux hommes d’Éric Haley de passer en demi-finale.

 

Vos favoris sont arrivés à l’Aréna Jacques-Chagnon avec un but en tête. À la neuvième minute de jeu, les Madelinois ont amorcé une contre-attaque. Derek Morrissette a effectué une courte passe arrière à Jérémie Janneteau. Le Viking a ensuite refilé la rondelle à Pier-Olivier Grandmaison (4e), qui s’amenait alors en trombe, à la gauche de François Lacerte. Le numéro 26 a redirigé la rondelle derrière la ligne des buts. Puis, alors qu’il ne restait qu’une seule seconde à faire en première période, Olivier Tardif (2e) a profité d’un bon chanceux de la baie vitrée, ainsi que d’une pénalité appelée à Alexandre Coulombe pour coup de bâton, pour doubler l’avance des visiteurs.

 

À la troisième minute de jeu en période médiane, le capitaine des Bleus est revenu à la charge. S’amenant en contre-attaque avec ses coéquipiers Derek Morrissette et Marc-André Carré, le numéro 72 s’est présenté en maraude. Profitant d’un gardien hors position Waterlois, Tardif a dirigé un lancer d’une certaine autorité, pour porter la marque à 3-0 pour vos représentants. Puis, à 15 :39, un revirement causé par Jérémie Janneteau, profondément dans le territoire adverse, a conduit au quatrième filet de vos favoris. Le Lavallois a soutiré habilement le disque à Maxime Roy, avant de le remettre à Derek Morrissette. Ce dernier a fait une savante passe sur la palette du bâton de Janneteau. Ce dernier n’a pas raté sa chance, et a inscrit son premier but des séries éliminatoires, et faire 4-0 pour votre Climatisation Cloutier. Les Maroons ont inscrit un premier but, alors qu’il ne restait que quarante secondes à faire à l’engagement. Patrick Tremblay (4e) en a été l’auteur.

 

Vos favoris ont repris une avance de quatre buts, à la dixième minute. Le défenseur Vincent Scopelleti (2e), qui a connu une excellente série, a laissé partir un tir sec mais précis, qui a eu raison de Vincent Gervais, venu en relève à François Lacerte. Ce cinquième but a semblé fouetter les Waterlois, qui ont repris du poil de la bête. Jason Larochelle (1er) et Charles Power (3e) ont donné la réplique en avantage numérique, pour se rapprocher à deux buts de leurs tombeurs. Mais le cinquième but des séries éliminatoires de Pier-Olivier Grandmaison, alors qu’il ne restait que 48 secondes à faire en troisième période, est venu signifier la fin des émissions pour la formation de la Haute-Yamaska. Dans la victoire, Derick Roy a fait face à 49 tirs. Du côté des Maroons 2.0, les gardiens François Lacerte et Vincent Gervais ont respectivement reçu 25 et 16 lancers.

 

Le prochain duel de vos favoris aura lieu le 8 mars prochain. L’identité des adversaires reste encore à déterminer. Au moment de publier, le Bellemare de Louiseville menait 3 à 0 dans sa série l’opposant au Condor de Nicolet.

 

Cap sur les coulisses

 

  • Malgré ce balayage de votre Climatisation Cloutier, il ne faut pas se fier sur le nombre de rencontres, pour juger de cette série. Les Maroons 2.0 de Waterloo ont donné toute une opposition aux hommes d’Éric Haley. Ils ont le mérite de ne jamais avoir abandonné, et ce, tout au long de la série. Le deuxième affrontement aurait pu tourner à l’avantage des hommes de Miguel Fortin. En séries éliminatoires, c’est dans l’adversité que l’apprentissage et le développement se font. Chapeau aux Maroons 2.0 pour le caractère que cette formation a déployé. Des adversaires coriaces!
  • La victoire de vos favoris est une résultante D’ÉQUIPE. Tous et chacun ont contribué à ce succès. À débuter par le groupe d’entraîneurs, qui a su unir ce groupe d’hommes, afin d’atteindre l’objectif fixé. Le capitaine Olivier Tardif, qui a obtenu SEPT POINTS

 

    • au cours de cette série, a fait preuve d’un vrai leadership, qui s’est traduit par ce gain des Bleus. Comme le dit souvent Éric Haley, les 25 joueurs ont tout laissé sur la glace.
  • À l’exception de Gabriel Mailhot, tous les porte-couleurs du Climatisation Cloutier ont obtenu au moins un point dans cette série. Pier-Olivier Grandmaison et Antoine Masson ont été les meilleurs offensivement, avec une production de huit points.
  • Blanchie lors de la première rencontre, la « Kid Line » formée de Zackary Beaudoin, Antoine Masson et Marc-Antoine Bouillon se sont mis en marche dès le second chapitre de la série. Au terme des quatre matchs, le trio a amassé un total de 19 points, dont SEPT BUTS.
  • Les deux gardiens Sébastien Dubé-Rochon et Derick Roy se sont partagés la tâche, récoltant chacun deux victoires. Le duo a eu son mot à dire, au cours de cette série, réalisant de gros arrêts. La stratégie de système d’alternance en a été une payante pour votre Climatisation Cloutier.
  • Note discordante : Les unités spéciales. En quatre rencontres, vos favoris n’ont enregistré que DEUX BUTS en dix-huit occasions, pour un faible taux de réussite de 11%. L’équipe se devra de trouver des solutions, afin que ça débloque.
  • Nous vous invitons à visionner les entrevues d’après-match sur notre plateforme Facebook.

 

 

Le Climatisation Cloutier : UNE FAMIILE UNIE!